VERMINES de MANTIS.V

03/01/2021

224 pages aux éditions Librinova le 18 Février 2020 au prix de 9.99 Euros

A la place 470 de ma pal depuis le 31 Décembre - C'est le troisième livre que j'ai le privilège de faire voyager par l'intermédiaire du compte @thebooktrotteuses - C'est un procédé que je trouve tellement enrichissant - Le résumé me tentait vraiment beaucoup.

Un homme d'une vingtaine d'années vit avec ses démons depuis 10 ans, il nous conte du passé au présent ce qu'il ressent, un voyage dans l'ancre de la folie.

Une narration a la première personne, des chapitres cours, on rentre peu à peu dans le cerveau d'un homme de vingt ans avec des démons intérieures qui l'appelles ses vermines, on voyage entre son passé et son présent.

Cela nous permet appréhender le déroulé de son cheminement et comment ce personnage est en train de devenir un psychopathe.

C'est une lecture qui m'a mis mal à l'aise, chambouler et interloquer par bien des aspects, déjà le ton direct de l'auteur qui explique les faits et les ressentiments comme ils le sont, aucun temps mort, aucun frein, une écriture brute de décoffrage.

On se sent emprisonné dans son esprit, en apnée, tellement que certains passages sont difficiles et cruels, que j'ai eu du mal à poursuivre ma lecture.

Jamais je me suis autant sentis effrayer par un récit, mais d'un autre côté, on ne peut résister à continuer à tourner les pages pour savoir jusqu'à ou il pourrait aller.

J'aime beaucoup le style de la confession qui permet de vivre cette histoire avec ce côté immersif.

Mais c'est tellement passionnant d'intégrer un esprit aussi tortueux et surtout de voir l'évolution de ses obsessions et de ses passages à l'actes. On comprend parfaitement qu'il est la propre victime de ses exactions.

On est totalement dans l'antre de la folie, et on se rends compte à quel point, c'est une guerre intérieure entre son masque social et ses désirs qui l'envahissent et lui font faire des choses qui vont au-delà de l'imaginable.

C'est une confession à ne pas mettre entre toutes les mains, c'est violent et malaisant, sans aucun doute, âmes sensibles s'abstenir.

Mais l'univers de la folie m'as toujours intéressé, comment on arrive à passer de l'autre côté de la barrière, et ne plus pouvoir retourner dans le monde réel, ce qui est pertinent c'est que ce personnage a une vie banale et également le côté noir de ses obsessions.

Ce livre as eu la capacité à me montrer mon seuil de tolérance à lire des choses abjectes, heureusement qu'il faisait que 224 pages.