TERMINUS ELICIUS de Karine GIEBEL

10/01/2019

256 pages aux éditions Pocket en Octobre 2011 au prix de 6.95 Euros

Le groupe "il est bien le livre" proposée pour le mois de Janvier, une lecture commune sur le thèmes de l'hiver, je suis allée dans ma bibliothèque, et le premier que j'ai trouvée, est celui-ci franchement je sais même plus quand je l'ai achetée, mais ravie de retrouver l'auteure, car son premier opus, avait était un gros coup de cœur  

Jeanne prends tout les jours le train d'Istres a Marseille, ou elle travaille dans un commissariat, elle choisis tout les jours la même place, et un jour un trouve une lettre entre deux sièges, un certain Elicius lui écrit, on début, il l'as flatte, et les jours passent, et le mystérieux correspondant se dévoile, il est le tueur qui est rechercher activement, alors Jeanne as un cas de conscience ou tout dévoiler ou continue d'être courtiser par un mystérieux inconnu

C 'est un livre, très court, c'était une occasion, de voir que pouvait une telle auteur avec seulement 286 pages.

Dés la première page j'ai su que ce livre allait me plaire, une femme dans un train, je passe également beaucoup de temps dans les trains, donc ça me parle énormément, et puis elle reçoit des lettres, j'aime particulièrement, les correspondances, je trouve on se livre tellement plus par écrit que par oral.

Et puis évidemment le côté psychologique arrive très vite, elle as un cas de conscience, révéler tout et laisser faire, mais on apprends un peu plus loin dans le récit que le personnage principal vit avec des problèmes mentales, qu'elle prends des médicaments…

Donc on plonge directement dans le subconscient de cette femme et ce tueur Elicius, qui joue avec elle, c'est fascinant.

Après il y a  le beau policier, qui arrive dans la trame de l'histoire et qui s'intéresse a elle, et probablement c'est lui qui va faire pencher la balance.

Un zeste d'amour dans cette opus très psychologique, ça donne un peu de fraicheur, et j'ai aimer beaucoup la fin, ou il y a réellement un face a face avec le tueur, c'est lancinant et percutant.

Décidément, j'aime beaucoup la plume de cet auteur qui mêle le thriller et la psychologie de ces personnages. Ca se lit tout seul, et très vite, on es accrocher a ses personnages, moi j'arrêtait pas de dire "mais va tout révéler" mais étant une personne saine d'esprit, on peut pas être dans la tête de quelqu'un psychotique.

Hâte de découvrir d'autres opus de cet auteure emblématique.