SKELETON COAST de Laurent WHALE

17/04/2021

480 pages aux éditions Au diable Vauvert le 18 Mars 2021 au prix de 20 euros.

A la place de 497 de ma pal depuis le 19 Mars 2021 dans le cadre d'une #massecritiquepriviliégiée de Babelo et expédié par la maison d'éditions Au diable Vauvert, je les remercie chaleureusement, le résumé me tentais, magouilles politiques, un père qui recherche sa fille en Afrique.

Sur la face atlantique de la Namibie, Skeleton Coast, champs de récifs noyés de brouillard et d'ossements de cétacés. Richard Granger y a élu refuge, il recherche sa fille, médecin humanitaire, disparue en Afrique. Il s'embarque dans la forêt équatoriale, ou il va découvrir des choses horribles.

L'idée du récit était intéressante, un homme qui recherche sa fille en Afrique Equatoriale sous fond de corruption généralisée, l'exploitation des richesses minière aux dépens des habitants, et le côté écologique du pays ou personne ne respecte rien au lieu de préserver les lieux naturels.

Mais je n'ai pas aimé dans ce livre, un récit très lent, son aventure dans la forêt est très confuse, ça tourne en rond, et puis arrive un rebondissement, mais cela arrive comme un cheveu dans la soupe, je n'ai pas compris.

Cela était très difficile de le finir, je me suis fait violence car je voulais vraiment être objective pour en parler, je déteste me forcer à lire, franchement, j'ai hésité à l'abandonner, mais je l'ai terminée, mais je me suis beaucoup ennuyée.

C'est une déception, je n'ai pas réussi à être embarquer dans le contexte de l'histoire, bien que j'aime le thème des disparitions, les aventures, l'écologie est un sujet passionnant. Mais cela n'a pas fonctionner avec moi

Cela arrive, ce n'est que mon humble avis, je suis sûr que beaucoup vont affectionner, mais moi ce n'est pas mon cas, on ne peut pas tout glorifier.

Je l'ai trouvé extrêmement long, les actions sont poussives et tiennent pas la route, et je n'y ai pas cru.

Aprés peut-être j'essayerais un autre titre de l'auteur, c'est vrai que l'écriture ne m'as aussi pas emballée, mais je fais toujours une deuxième tentative, on peut passer à côté d'un livre pour certaines raisons, mais dans un autre contexte, ça peut être différent.