https://forms.sbc33.com/5b7cdc9211ce6256ffc04e8a/kWuGAML7Tq6z6H2MDY5WKw/y2g2xknJTqC6IDXndSZrTg/form.html

PRIYA LA FILLE DU BOUCHER de Marie CAPRON

16/06/2022

300 pages aux éditions Vivianne Hamy le 2 Mars 2022 au prix de 20.90 Euros

A la place de 592 de ma pal depuis le 5 Juin - Je devez normalement le recevoir pour le 21 Mai pour une rencontre avec l'autrice mais il est arrivé que le 1er Juin - Mais je lis quand même avec plaisir.

Depuis les coupes budgétaires liées à la crise, la commissaire Priya Dharmesh et Ziad, son jeune lieutenant, ne savent plus où donner de la tête... Appelés par le vigile de Pouledor, une usine agro-alimentaire spécialisée dans l'élevage de poussins, ils découvrent le corps d'un nourrisson, celui du fils du directeur.

C'est ce genre de livre que vraiment, j'adore, la scène d'introduction tonne le ton au reste du récit, mais le reste de la trame est vraiment aussi bonne.

Déjà, le fait d'intégrer un écrivain a l'enquête, cela donne beaucoup d'humour à cette histoire qui est déjà très palpitante.

J'ai aimé la construction qui avant le chapitre quelques lignes parlaient de la meurtrière et son histoire, et plus on avance dans le récit plus on comprend son histoire.

J'ai aussi beaucoup apprécié l'équipe de policiers : Priya et Saïd, l'univers aussi est plaisant, coupes budgétaires donc besoin d'un électron libre, qui va leur donner du budget pour plus de personnel, j'ai trouvé cela excellent.

C'est un livre à ne pas mettre dans toutes les mains, c'est assez hard, violent et on est au cœur du sujet, la boucherie, comme au propre et au figuré, mais moi franchement, j'ai adoré.

De plus, c'est hyper addictif, il y a énormément de rebondissements, et jamais j'aurais deviné qui était cette fille de boucher.

J'ai eu même de l'empathie pour ce personnage, qui n'a pas eu trop de chances dans sa vie, oui certaines personnes diront ce n'est pas une raison, mais je trouve que l'autrice a mis un brin d'humanité dans ce personnage, et cela fait du bien.

Je remercie BE POLAR, car sans leur intermédiaire, je n'aurais jamais pu lire ce livre, c'était vraiment bien.