PHOBIA - Recueil d'auteurs

27/10/2018

317 pages aux éditions J'ai Lu Policier le 14 mars 2018 au prix de 5 euros dont 1 euros reversé a l'association ELA -

A la place 197 de ma pal depuis le 10 avril 2018, @mesaventureslivresques, une bloggeuse sur facebook, as proposer Phobia, en lecture commune, donc j'ai sauter sur l'occasion pour enfin le lire

14 auteurs se sont rassemblées pour nous offrir une nouvelle a la mesure de leur talents, très peu, je connaissait leur écriture, ça m'as permis de découvrir de vrais perles, que je n'hésiterait a acheter leurs ouvrages, pour encore plus m'immerger dans leur univers. 

Nicolas BEUGLET : Le refuge - 13 pages - L'auteur relate une histoire de mensonge que son père as porter toute sa vie. J'ai vraiment apprécier la construction de cette nouvelle en peu de pages, ça commence doucement et au fil des pages on adhère véritablement a l'histoire, et cette chute, incroyable.

Jean Luc BIZIEN : Lésion fatale - 15 pages - On es au sein du véritable enquête policière, j'apprécie particulièrement l'ambiance glauque des meurtres froides et surtout l'atmosphère au sein d'une équipe d'enquêteurs chevronnés. Surtout, le personnage principale est ce genre de policier, bourru, a l'ancienne, et généralement très obstiné, et ça donne un coté très suspens a l'histoire. Mais ce qui m'as plus aussi fortement c'est que ce protagoniste, fait un parallèle avec le meurtre de sa femme, et ça donne un angle différent mais extrêmement percutant.

Armelle CARBONEL : Lis mes nuits - 24 pages - L'autrice raconte ses cauchemars incessants concernant la perte de ses dents, ces rêves l'as lâchent jamais, ils sont récurrents. J'ai vraiment aimer l'écriture de cette nouvelle, qui est vraiment plaisante et teintée d'ironie, qui relativise avec l'angoisse qui s'imprègnent de l'ambiance du livre. De plus cette histoire est bourrée de suspens, et c'est vraiment haletant, c'est une auteure dont je retiendrais son nom et qui feras parties de mes prochains achats livresques.

Sonja DELZONGLE : Phobia - 23 Pages - On es avec un couple d'astrophysicien qui ont un enfant qui s'appelle VADIM et qui as une obsession d'une planète noire qui grossis peu à peu, au début c'est juste des cauchemars, jusqu'au jour ou la boule apparait dans le ciel et si c'était réel ? - Cette nouvelle est juste terrifiante, peu de livres me font peur, mais la j'avoue que j'ai flipper mais j'ai adorer, mais ça aborde aussi la thématique du sens très intuitive des enfants, et j'ai trouver cela très intéressant. C'est une autrice également dont je retiens le nom -

Damien ELEONORI : De l'ombre a la lumière - 20 Pages - C'est l'histoire d'un enfant, Enzo,  qui as des cauchemars, et a un moment il est enlever par un psychopathe qui fait que tuer, c'est aussi la traque de ce criminel, c'est très psychologique, la construction est étroitement ficelée. J'ai vraiment aimer, c'est fascinant.

Johanna GUSTAWSON : Dans le ventre de la bête - 24 pages - On assiste a un interrogatoire avec un commissaire qui interroge une sœur qui as soi disant retrouver  son autre sœur assassinée, c'est très psychologique, on es dans l'antre de la folie, on es dans l'univers de ces sœurs un peu tarée, mais de vrais sujets sont évoquées, le refus d'être mère, évidemment la folie, ce sont des thèmes que j'affectionne particulièrement, donc encore une fois j'ai était accrocher a cette nouvelle et j'ai vraiment adorer.

Nicolas KOCH : 1 +1 - 21 pages - Une histoire d'obsession des chiffres, tout les chiffres, pas spécialement un seul, c'est encore pire, Alice vois un psy pour cette phobie, qui essaye de l'aider, de l'as comprendre, elle as aussi des absences, ou elle est dans son monde, mais si le psy était encore plus fou que la propre malade ? C'est une nouvelle haletante ou on es pris dans l'histoire, et ou la folie est le centre du sujet, mais peut on trouver plus fou que soi même ? Probablement, maintenant il faut surtout pas se laisser manipuler. J'ai vraiment était passionnée par cette phobie peu courante et qui nous entraine très loin dans l'histoire et dans la folie.

Michael KOUDERO : La mort tout le temps - 17 pages - C'est une conversation entre deux soldats qui refont le monde, qui parle de tout et de rien, mais surtout de la mort, normal, ils sont dans un contexte qui s'y rapporte - C'est très émouvant, très prenant, mais j'avoue que c'est celle que j'ai moins appréciée, mais c'est un auteur que j'ai déjà lu, et son livre as était pour moi un gros coup de cœur - Donc je garde ma fidélité a cet auteur, mais là j'ai était un peu déçu -

Chris Loseus : Du bruit au plafond - 22 pages - Ca commence simplement sur une conversation entre l'auteur et une lectrice qui lit du Stephen KING, déjà j'ai adorer, un écrivain qui cite cette légende, je savais par la suite que ça serait une pépite. Bon il as citer Joyland, le seul opus que j'ai pas aimer de Stephen KING, mais quand même, si c'est enfantin, j'adore quand on fait référence a cet auteur. Ensuite on rentre dans une histoire de petites bêtes qui rendent complétement fada. J'étais terrifié par la situation de cet homme qui rentre tranquillement chez lui, et qui est, obnubilé par des bestioles qui le dévore, sans concession c'est la nouvelle que j'ai préférée, dans ces quelques pages, il y a tout ce que j'aime, un zeste de romance, un suspens de fou, et une situation abracadabrante ou la mort nous attends, on as peur pour lui, et on se demande comment ça va finir, j'ai juste adorer, raffoler, je n'ai pas de mot, chapeau bas a l'auteur - Et encore c'est un nom que je vais noter très précisément pour me ruer sur ces livres déjà parus. 

Ian Manook : Raymond - 28 pages - Raymond sort de prisons après 40 années de prisons, il retrouve son viel ami, Maurice, au début tout est convivial, il lui propose sa voiture, sa maison, et ensuite ça tourne au règlement de compte, et avec la complicité de la femme de sa vie, la fin est stupéfiante et étonnante. J'ai beaucoup aimer ce dialogue assez prononcer vieux français, mais c'est très plaisant et surtout la confirme la maxime que celui qui crois être le vainqueur et celui qui est vaincu, c'est hilarant, très bon moment de lecture, c'est aussi un nom que je vais retenir.

Eric Maravélias : Je t'aime a la phobie - 14 Pages - On parle d'une phobie assez particulière, les femmes le terrorisait, il avait chaud, il suer a grosse gouttes en leur présence. Mais un jour, il rencontreras une rose qui s'appelle comme la fleur, et la il fut directement débloquer, c'est la magie de l'amour, mais parfois au cours d'un thriller l'amour se transforme en passion qui deviens une folie sanglante. J'ai beaucoup aimer cette passion dévorante, c'est vraiment passionnant, haletant, c'est que j'aime retrouver dans un bon livre noir.

Maud Mayeras : Tue -  14 pages - Une rencontre fortuite dans la cave d'un bar avec Lou et tout se transforme, toute votre vie est différente, vous vous caler a sa vie, et elle deviens votre oxygène, et d'un seul coup tout s'arrête, vous vous sentez rejeter, abandonner, et plus rien as de l'importance, et c'est là que l'irréparable arrive. J'ai juste adorer, c'est percutant, lancinant, on es ancrée dans cette histoire, on en perds pas une miette, et on savoure, encore un nom que je retiendrais.

Olivier Norek : Verdict - 18 pages - Une nouvelle émission de télé-réalité qui va s'appeler Verdict, dans un décor hostile, 12 aventuriers vont risquer leurs vies, sur une des  plus hautes falaises des Pyrénées, et au fur a mesure des semaines, chacun doit prouver son courage et sa persévérance. C'est le parcours au sein d'une production de cette émission, c'est intéressant, informatif, mais je n'ai pas était très emballer, cet auteur dont j'ai lu sa trilogie de Victor Costes m'as habituée a autre chose. Donc une petite déception.

Niko Tackian : Bisou 9 pages - Henri as des angoisses, il voient une psy, pourtant cet homme as tout pour lui, une femme qu'il l'aime, une belle maison, deux beaux enfants, et un petit chat adorable nommé Bisou. Et le massacre arriva, et il s'enfuit sur son bateau, mais le chat le suivra et la fin fut mémorable - L'histoire d'un chat ne peut que me plaire, c'est court mais incisif, et surtout percutant, je finis ce recueil en beauté, encore un nom que je re retiendrais.


J'ai juste adorer ce collectif d'auteurs et autrices de polars, c'est vraiment intéressant, de découvrir de nouvelles plumes de cette manière, je retiens énormément de noms, et je sens de belles lectures m'attendent, et je réitèrerais cette expérience volontiers, je vous engage a faire de même car c'est très enrichissant.