NUIT de Bernard MINIER

24/04/2020

519 pages des éditions France Loisirs le 21 Février 2017 au prix de 21.90 Euros

A la place de 23 de ma pal depuis le 18 Décembre 2017, je poursuis la série du Commandant Servaz ou la clairement le psychopathe Hirtmann va refaire surface, c'est ce qui est le plus intéressant dans cette saga, le face a face entre ces deux hommes.

Kirsten Nigaard, inspectrice norvégienne, as retrouver des traces du psychopathe Hirtmann sur une scène de crime et une photo d'un enfant se prénommant Gustav, comme le célébre compositeur de musique que le Commandant Servaz et Hirtmann admire.

Quatrième tome de la saga du Commandant Servaz, cela commence très fort, ou il pourchasse un suspect et il est touché au cœur et va tomber dans un coma un certain temps. Il reviendra différent, comme apparu de l'autre monde.

Il va faire allier avec Kirsten pour essayer d'attraper enfin, Hirtmann, mais ça va être bien sûr plus compliqué que ça ne parait.

Enormément de rebondissements, on a du mal à savoir ce qui est bien et mal, car justement au milieu de l'équation se trouve un enfant qui se prénomme Gustav, qui est son père ? Hirtmann ou Servaz ?

C'est un volet assez addictif, ou l'intrique est rondement menée, ou il est impossible de deviner la fin.

Le rapport entre Servaz et Hirtmann et aussi intéressant, on se demande qui est le bon et le mauvais, la personnalité de ce psychopathe est vraiment particulièrement complexe, je vous rassure ce n'est pas devenu un enfant de chœur, mais on découvre une humanité sous cet esprit torturé.

J'ai adoré ce tome ou nos émotions sont mis à dure épreuve, au début j'ai eu très peur pour le personnage principal, ensuite l'intensité de l'action prends le pas et pour finir l'émotion pour ce petit enfant qui as demandé rien à personne.

A la fin de ce récit, on se sent bouleversée, complétement chamboulée, heureusement je sais qu'il me reste un dernier livre de cette fabuleuse série, après il faudra attendre pour acheter le dernier volet.