NOTRE FRERE de Marion CANEVASCINI

25/07/2020

70 pages aux éditions Antipodes le 01/05/2020 au prix de 19.00 Euros

A la place 421 de ma pal depuis le 27 Juin - J'ai reçu ce livre dans le cadre de l'opération #massecritique de Babelio - Je l'ai choisis car il parle de la place de la maladie dans une famille. C'est un roman graphique, j'aime bien de temps a autre lire ce genre de format.

L'arrivée déroutante de la maladie de schizophrénie dans une famille, à travers les mots, les images des enfants de la famille.

Des planches graphiques très expressives qui représente les émotions et les sentiments des deux enfants, leur plus grand frère est atteint d'une maladie qui ne comprenne pas, et qui envahisse leur vie.

Les dessins sont en noir et blanc, assez grave, comme le sujet.

Cela explique comment une maladie d'un proche, peut affecter une famille, on n'a pas dans cet ouvrage, le point de vue du malade, mais de l'entourage et plus précisément de deux enfants.

On ressent au cours de ce livre au début la compassion et l'inquiétude des deux jeunes enfants, et ensuite au fur à mesure que la maladie envahit leur quotidien, les émotions sont différentes, ils ont envie que tout redevienne comme avant, que la vie reprenne son droit, de la légèreté.

C'est un livre très court, c'est le seul reproche que je ferais, donc il ne va pas au fond des choses, mais les mots sont bruts et choquent, également pour les dessins qui font exprimer la douleur de la maladie.

J'ai passé un bon moment avec cet ouvrage malgré le côté dur du thème, mais j'aime lire des livres sur des sujets forts comme celui-là, et aussi changer de format, le roman graphique est le genre de publication que j'apprécie de plus en plus, cela fait du bien de ressentir des choses justes avec des dessins et quelques mots surtout pour un sujet aussi grave.