NE TIREZ PAS SUR L'OISEAU MOQUEUR de Harper LEE

18/02/2020

447 pages des éditions Livre de poche le 23 Aout 2006 au prix de 6.50 Euros

A la place 404 de ma pal depuis le 18 Novembre 2019 que j'ai trouvée dans la boite a livres qui se trouve a la gare ou se trouve le lieu de mon travail - Je l'ai choisis également pour catégorie 99 "lire l'un des 100 livres qui faut avoir lues un fois dans sa vie" - Le groupe #degommetapal organisait également une lecture commune pour le mois de Février - Donc je suis toujours un peu anxieuse a l'idée de lire un livre emblématique, que beaucoup de monde ont aimer. Généralement, ce genre de livres, avec ça ne marche pas !

Scout, une petite fille vis dans une petite ville de d'Alabame avex son pére, Atticus Finch, avocat, et son frére. Nous sommes dans les années 30, et Atticus est commis d'office pour défendre un homme noir accusée d'avoir violée une femme blanche.

Scout est la narratrice de ce roman, et nous raconte ces trois années de sa vie.

A première abord, ce livre avait tout me plaire, d'abord la période, les années 30, la période de la ségrégation, j'aime beaucoup ces années ou le peuple noir se sont battues bec et ongles pour obtenir leur acceptation dans une Amérique injuste.

Et puis aussi le milieu judiciaire m'intéresse particulièrement, les avocats, les juges et surtout les procès. Et l'injustice d'un homme qui est innocent, et qui as était accusé juste parce qu'il est noir.

Mais le problème de ce livre, à mon humble avis, c'est que les 3/4 du livre, on suit Scout, avec son frère, et son voisins, sa vie à l'école, avec son père.

Ce n'est pas ennuyant, mais ce ne m'a pas vraiment captivé, c'était assez lassant. C'est simplement la vie, le train-train de 3 enfants, qui s'occupe comme il peuvent, oui parfois il y a eu des notes d'humour, mais me suis pas sentie impliquée dans la trame du roman.

Heureusement, le dernier quart as rattraper le début, puisque dès que le procès à commencer, cela m'a beaucoup plu et évidemment la suite et la fin.

Mais je ne peux que dire que j'en ressors d'un avis mitigé, car quand tu sors d'une lecture et que seulement la dernière partie tu as apprécier.

Le constat est clair, c'est toujours le souci des livres qu'on dit "classique" et que tout le monde encense, avec moi cela ne fonctionne pas.

Bon au moins il est lu, je dirais une seule chose, au suivant.