MON COMBAT CONTRE L'EMPRISE ET LE SUCIDE FORCE de Yael MELLUL

18/03/2021

237 pages aux éditions Michel Lafon le 25 Février 2021 au prix de 18.95 Euros 

A la place 488 de ma pal depuis le 20 Février - Reçu pour la masse critique non fiction, penser demain via Babelio et reçu par la maison d'éditions Michel Laffon - Cela tombe bien, car comme je participe au challenge #marsfeminin qui consiste a lire en Mars que des livres écrites par des femmes, j'ai choisis de lire des livres particulièrement féministes, et celui-là en fait clairement partie 

Yael MELLUL, avocate passionnée pour la cause des femmes, nous raconte son parcours pour faire reconnaitre légalement le suicide forcé - Un combat qui as duré 10 ans -

C'est un récit poignant que nous offre l'autrice qui as été aussi élue femme de l'année par le magazine Marie- Claire.

Son parcours est jalonné d'embuches autant que personnel que professionnel, c'est à un moment de sa vie, ou elle déprimait, car le cabinet d'avocat ou elle travaillait avait fermer, qu'un ami à elle, va impulser quelque chose chez elle qui va devenir le combat de sa vie, «il n'y a rien dans le code civil pour le harcèlement moral dans le couple"

A partir de ce déclic, elle va décider de mettre tout en œuvre pour que ça change, cela va être pas être facile, le milieu politique est un monde fermer et surtout il y a très peu de femmes qui ont leur place.

Ce qui intéressant dans cet ouvrage, ce n'est pas seulement cette lutte qu'elle va entreprendre, mais l'évolution de sa vie privée, et croyez-moi ce n'est pas rose, après un divorce à l'amiable avec le père de son fils, elle va vivre l'emprise psychologique et aussi physique avec un autre homme.

Elle va réellement se mettre à nu dans ce livre, et cela m'as beaucoup touchée, avoir liée les deux sujets, son combat et les difficultés de sa vie personnelle, m'as permis de me rendre compte, ce que ses femmes ont vécu, et certaines jusqu'au le suicide, maintenant grâce a cette femme, ces hommes seront condamnés.

J'ai beaucoup aimé ce témoignage, parfois il y a des passages très difficiles, ou on a envie de lui dire, "mais pars le plus loin possible" mais c'est plus compliqué que ça ne parait, l'emprise psychologique est tellement forte, qu'elle ira au bout d'elle-même pour arriver à s'en sortir.

C'est vraiment une lecture éprouvante mais tellement nécessaire pour que les autres femmes qui sont dans cette situation, trouve le moyen de s'en sortir, elle a aussi créé une association "Femme et libre" quel joli nom, il veut tout dire et il est tellement expressif - Et elle fait partie d'un groupe de travail " Emprise, violence psychologique" au cabinet de la ministre chargé de l'égalité entre les femmes et les hommes. Le combat continue....

Je remercie chaleureusement Babelio et les éditions Michel Laffon qui m'as permis de livre cela me rends fière qu'une femme telle que cette autrice s'est battu pour nous toutes. Car il faut pas se voiler la face, cela peut arriver à n'importe laquelle d'entre nous.