MA SOEUR SERIAL KILLEUSE de Oyinkan BRAITHWAITE

09/03/2019

244 pages des éditions Delcourt le 13 Février 2019 au prix de 18.50 Euros

A la place 299 de ma pal depuis le 20 Février, choisis par BE POLAR pour le recevoir et publier ma critique sur leur site et expédier par les éditions DELCOURT. Ce livre m'as attirer directement d'abord par sa couverture, verte, flaschante, et puis le titre, je sentais que ça pourrais me plaire.

Deux sœurs, Ayoola et Korede, une qui tue, l'autre qui cachent ses traces.

Le livre commence Ayoola as encore tuer son petit ami, et Korede aide sa jeune sœur a dissimuler le corps.

C'est la trame de l'histoire, la relation de ces deux sœurs, la belle Ayoola et Korede qui travaille dur qui répare comme elle peut les bêtises de sa benjamine.

On sent très vite un sentiment de jalousie, quand Ayoola commence a s’intéresser a un homme que convoite Korede, elle s’inquiète, et si elle le tuait comme les autres, alors Korede se confie a un de ses patients qui est dans le comas.

Mais les rôles vont s'interchanger, la tueuse Ayoola va devenir victime, comment va réagir sa sœur, elle va tout déballer ? Ou l'as défendre encore contre tous ?

Opus très intéressant, j'ai beaucoup aimer la relation équivoque qui lie les deux sœurs, entrer dans leur univers, fait de jalousie et d'envie, car oui Ayoola as tout ce qu'elle veut avec sa beauté, et pas Korede.

Ça deviens passionnant, quand Ayoola est approchée par le supérieur de Korede, qu'elle aimerais bien avoir pour elle, la tension monte, et l'histoire monte tout en crescendo et deviens réellement addictive.

J'ai lu ce livre en une journée, on rentre très vite dans l'action de l'histoire, on s’attend que Ayoola tue encore, mais il y a un drôle de rebondissement et ça rends la trame encore plus intéressante.

J'ai beaucoup apprécier la fin, qui est imprévue, on s"y attends pas, et c'est toujours appréciable d'être toujours surprise, en plus par une fin.

J'ai pas vue le temps passer, j'ai vraiment passer un bon moment en compagnie de cet opus, la fin provoque deux possibilités , deux décisions différentes, et le cap qui est choisis, est déterminant sur la fin du livre et j'ai aimer le point de vue qu'as pris l'auteure.

L'écriture est intuitive et se prends très vite au jeu et on rentre totalement dans l'histoire de ses sœurs et leurs caractères assez tremper, autant l'une que l'autre, évidemment on ressens la relation dominante dominée, mais on découvre un profond lien, l'amour qu'on as pour sa sœur surtout pour Korede, quand a Ayoola, elle cherche juste comment s'en sortir.