L'ILE DU DIABLE de Nicolas BEUGLET

07/03/2021

320 pages aux éditions XO le 19 Septembre 2019 au prix de 19.90 Euros 

A la place 461 de ma pal depuis le 9 Décembre 2020 - Avec mon amie Khadidja qui tiens le compte #lireimaginaire sur Instagram on poursuis la trilogie de Nicolas BEUGLET avec malheureusement le dernier tome, on as vraiment apprécier le personnage et je suis un peu triste de l'as retrouver la dernière fois, donc j'ai essayé d'apprécier cette lecture comme si c'était le dernier livre que je lisais, c'est pour cela que j'aime lire des séries de livres, on s'attache et j'ai vu évoluer les personnages, mais a un moment il faut savoir leur dire au revoir.

 Sarah  retrouve sa vie et très rapidement est plongée dans l'enquête de la mort de son père, un peu officieusement, son ex-chef lui impose un jeune officier de police, un bleu comme on dit dans leur jargon, et lui précise il est juste là pour qu'on ne se doute de rien, mais jusqu'où cette investigation va l'emmener ? Des secrets de familles inavouables.

Sarah va vivre dans ce tome, probablement la pire de ces aventures, d'abord, parce que ça touche une victime proche d'elle, son papa, elle va comprendre certaines choses, pourquoi il avait une certaine retenue avec ses enfants et sa femme ? Et surtout ce qu'il a cacher durant toute sa vie.

Dans cet opus, avec cet auteur, on garde les bonnes habitudes, un rythme a cent à l'heure et surtout une fiction basée sur fait réel. J'adhère à 10000 % c'est tellement agréable d'être complétement emporter dans l'histoire qui nous raconte, et puis Sarah après trois livres, c'est comme une copine qu'on aime retrouver, mais là j'ai eu vraiment très peur pour elle, j'ai eu mal avec elle, et me suis laisser bercer par la trame pour l'accompagner et lui dire au revoir avec une fin que j'ai beaucoup aimée.

Le thème de cet ouvrage, et les traumatismes qu'on portent en nous et que nous transmettront à nos enfants, donc cela parle de ses failles et comment elle va les vaincre mais aussi ce qu'as vécu son père.

Comme les deux autres tomes, j'ai adorer cette conclusion à cette belle trilogie, j'oublierais pas facilement Sarah Geringën, cette inspectrice a qui n'as peur de rien, qui peut paraître froide au premier abord, mais qui est un puits de sensibilité et qui se bats pour ses convictions, comme j'ai pu le voir dans Complot et surtout va au bout de ses enquêtes, sans penser à sa vie personnelle, ou à sa propre personne, ses émotions ou sa santé morale et psychique, elle as qu'un seul but : la vérité et mettre à l'abri en prison, les coupables.

J'aime les sagas, je ressens un attachement particulier aux personnages et on les voit évoluer, et se perdre et se retrouver selon l'histoire.

Je savais que c'était le dernier tome, donc j'ai envie de dire à ce personnage si particulier, merci pour toutes les émotions que tu nous as fait vivre, et après que ton créateur tu as fait vivre dans cette dernière aventure, tu mérites d'être heureuse et de t'accomplir autant que dans ta vie privée et professionnelle.

Cette trilogie m'as permis de découvrir un auteur que j'apprécie beaucoup, et je vais le suivre, la preuve, j'ai déjà acheté son dernier opus, ou je vais découvrir un nouveau personnage, est ce que je m'attacherais autant qu'a Sarah ? Le temps le dira, une chose est sure, je vais suivre Nicolas BEUGLET de très prés.