LES REFUGES de Jérome LOUBRY

30/10/2019

395 pages aux éditions Calman Levy le 4 Septembre 2019 au prix de 19.90 Euros 

A la place 423 de ma pal depuis le 26 Octobre 2019 - C'est pratiquement du aussi reçu aussi lu, bon il as mis juste 26 jours à arriver - Ce livre as reçu plusieurs prix, le prix Cognac pour le meilleur roman francophone, il vient de recevoir une autre distinction au salon IRIS NOIR à Bruxelles, il as reçu "le grand prix de l'iris noir 2019". Oui ce livre tout le monde l'aime, et je me suis dit pourquoi pas moi ? Evidemment j'ai embarquer mon amie Cathy titulaire du compte lecture Instagram Livrespassion13, car nous, notre particularité, ce sont les livres que tout le monde aiment ont les apprécie pas, mais toute règle a ses exceptions n'est-ce pas ?

Sandrine, journaliste rends visite a un agriculteur, car il a découvert le sigle des nazis sur ses vaches. Quand elle rentre dans les locaux de son travail, une mauvaise nouvelle viens arriver, sa grand-mère viens de mourir, elle doit aller voir le notaire, il lui annonce qu'elle doit se rendre sur l'ile pour vider sa maison.

Ce roman commence tranquillement, une jeune journaliste part sur une ile pour ranger les affaires de sa grand-mère défunte, malgré le début du récit calme, on ressent une atmosphère angoissante, mystique, un peu à la Stephen KING, cela m'a fait penser à Salem.

Mais la deuxième partie fut totalement différente, on a fait connaissance avec un autre personnage, l'inspecteur qui est sur cette enquête, et qui as aussi vécu un drame a titre personnel, il a perdu sa fille.

Et là on entre dans la partie psychologique, les refuges, ou on se blottie pour pas voir la vérité, pour l'enfouir, jusque que la faire disparaitre.

Donc là l'auteur joue avec nous, avec nos nerfs, ils nous baladent, on se sent manipulée.

Avec ces deux personnages, mais rien n'est plus agréable quand on est surprise, on ne se doute de rien.

Evidemment c'est déstabilisant, on a l'impression de rien comprendre dans cette histoire captivante, mais c'est vraiment agréable d'être prise au jeu à ce point.

C'est très rare, quand je lis, que je prends des notes, je veux faire appel à mon ressenti premier, mais là exceptionnellement j'ai inscrit scrupuleusement tous les noms des personnages, de peur d'être perdu.

Oui je ne savais plus ou j'en était, ou était le fil, mais pas par le nombre des personnages, mais par la construction du récit, qui est habilement ficelaient et surtout machiavélique.

La fin est vraiment subtile et comme le reste du récit, on ne s'en doute pas, et on est ahuri devant ce dénouement incroyable.

J'ai adoré ce roman comme tout le monde, car il est incroyable pour plusieurs raisons, d'abord le sujet "le refuge psychologique" se raconter une histoire pour ne pas assumer la vérité trop cruelle, trop dure pour l'affronter.

Et puis la façon qu'il as eu de nous faire vivre cela, avec ce professeur qui l'explique avec ses élèves, ses personnages qui en cachent d'autres, ses histoires qui en cachent d'autres.

Tout est dissimuler, mais quel que soit la réalité, elle se révèle à un moment ou un autre, et plus le moment de la révélation arrive tard, plus est difficile la chute.

Je pense que ce roman peut toucher toutes sortes de publics, c'est pour cela que la plupart des gens l'aiment, pour ma part, j'ai très envie de découvrir d'autres livres de cet auteur, car reçu beaucoup d'émotions, de sensations et j'ai encore envie que ça se renouvelle.