LES EAUX NOIRES de Estelle THARREAU

06/10/2021

252 pages aux éditions Taurnada le 7 Octobre 2021 au prix de 9.90 Euros

A la place de 578 de ma pal depuis le 9 septembre 2021 - Service presse de Taurnada - Déjà lu deux titres de l'autrice, j'aime beaucoup son univers.

Josefa a perdu sa fille dans les eaux noires, l'assassin reste introuvable, personne ne peut imaginer la descente aux enfers qui attend les habitants de la baie des naufragés. Josefa après les révélations sur sa fille arrivera-t-elle à affronter la vérité ?

Un être disparait et tout l'univers qui est chamboulée, la douleur d'une mère, l'indifférence d'une commune, au bord de la Mer du Nord, une atmosphère lourde, pesante et anxiogène.

Les descriptions de ce lieu sont vraiment saisissantes, je me suis directement senti plongée dans cette histoire.

Avec le début j'ai eu un peu du mal, le rythme est différent de ces autres livres. Cela m'a perturbé.

Mais après m'être habituée à cet univers stressant, j'ai apprécié ma lecture.

L'aspect psychologique est présent, et c'est très déstabilisant de comprendre tout ce que je vis cette femme, et surtout ce qu'elle découvre sur sa propre fille.

Cela m'a donné des frissons, et puis le corbeau s'emmêle et là cela deviens une intrigue fascinante.

Qui est-il ? Quel est son but ?

C'est ce qu'on appelle un roman sombre comme ses eaux, c'est aussi un récit sur le deuil, comment accepter que sa fille de 17 ans vous soit enlever ?

Et surtout ne pas avoir de coupable, cela peut être tout le monde ou personne, qu'est qui c'est vraiment passer ?

La fin est subtile et j'ai beaucoup aimer, le personnage de Casano, qui remets tout en question dans l'enquête.

Cela change, ce n'est pas si addictif mais c'est marquant et intéressant et ça m'as plus.

Un bon moment de lecture, qui vous emmène ailleurs, du dépaysement total et c'est bien le principal, pouvoir s'évader.

Je remercie Joël des éditions Taurnada de m'avoir permis de lire ce livre.