LES DEVORANTES de Marinca VILLANOVA

07/03/2019

246 pages des éditions Eyrolles le 7 mars 2019 au prix de 16 euros 

A la place de 298 de ma pal depuis le 22 Février, Babelio m'ont sélectionner pour rencontrer l'auteur le 11 mars, ce livre me tentait beaucoup, car ça évoque le sujet d'être maman sur 3 générations, et plus précisions de pas arriver a aimer son enfant.

On découvre trois mamans : Emma - Angèle et Karine, la grand-mère, la mère et la fille de la même famille.

Les personnages ont le même problème, elles arrivent pas a aimer leur propre enfant.

L'auteure as construit son roman d'une manière que chaque chapitre elle donnent la voix à chaque personnage, j'aime beaucoup cette façon d'élaborer son ouvrage, car cela permet de voir le ressenti de chaque protagoniste.

J'ai apprécié cet opus qui rentre dans l'intime, de la relation qui lie une femme a son enfant, étant moi-même Maman, je me suis extrêmement concerné par le sujet

On se rend compte que le début de cette liaison mère-enfant, est prédominante, dès les premières minutes de la vie du bébé.

J'ai compris aisément que les difficultés d'Emma ont aimer sa fille Angèle, lui as fait ressentir ce mal être, as fait d'elle une personne qui n'as pas était capable d'aimer elle-même sa propre fille.

J'avoue que le personnage d'Angèle qui m'as fait le plus froid dans le dos, elle fait véritablement vivre un enfer a sa fille, qui fait d'elle une femme qui as peur de tout, complétement effacée, après aussi c'est surement Karine qui va tout faire pour rompre cette chaine, et faire tout ce qu'elle put, pour pouvoir aimer sa fille le mieux possible.

Ce livre m'as poussée a plusieurs réflexions, la première est que pour moi l'amour est innée surtout pour un bébé que tu as porté neuf moi dans ton ventre, mais tout dépend, l'amour qu'on t'as transmis, si tu as eu assez d'amour et d'attentions, je pense tu as moins de capacités as aimer ton enfant correctement.

Le livre est assez étonnant de ce point de vue, parce qu'on parle de trois périodes différentes, et c'est aussi par cet aspect qui devient très intéressant.

Les livres sur la psychologie de l'être et surtout sur la transmission m'ont toujours beaucoup intéressé, je pense que chaque être a dans son caractère, sa personnalité des aspects de ce que sont ses parents, on doit apprendre à vivre avec, et même en faire une force.

Ce livre nous parle que justement que c'est devenu, un réel problème, un sujet tabou, une maman qui n'arrive pas son propre enfant, un thème très peu abordé et développée avec une profonde justesse par l'auteure, qui nous as expliquer, as rencontrer de nombreuses femmes dans le cadre de son travail.

Mais c'est plutôt la parole des enfants qui as motivé l'auteure à aborder ce sujet si délicat.

Excellente lecture, qui m'as permis, de réfléchir avec des choses, qu'on ne peut imaginer en tant que Maman.