LE CHANT DES REVENANTS de Jesmyn WARD

07/02/2019

272 pages aux éditions BELFOND le 7 Février 2019 au prix de 21.00 Euros

A la place 282 de ma pal depuis le 8 Février, Babelio m'as proposer ce trés beau livre en #massecritiquepriviliegie, c'est proposer a quelques lecteurs choisis par leurs soins, le sujet me parlait, les revenants, encore une histoire de famille d'enfants, de Maman

Leona, afro américaine est amoureuse de Michael eurasien, la famille de Michael est trés raciste, elle accepte la compagne de leur fils, ils ont deux enfants, Jojo et Michaela.

Leona s'occupe pas de ses enfants, c'est ses parents a elle qui s'en occupe, elle attends qu'une chose que son homme sorte de prison, et quand le jour arrive, tout le monde en voiture, elle pars avec les enfants le chercher, et elle va découvrir ce que c'est de s'occuper de ses enfants.

Très belle histoire ou on parle ségrégation, mais pas que aussi de métissage, et de revenants, comme les être qui sont décédés sont encore plus présents dans notre vie, et influe sur ce qu'on fait ou pas de notre vie.

J'ai beaucoup aimer comment est construit ce roman, chaque chapitre, un personnage différent prends la plume, pour expliquer une partie de l'histoire, je trouve que cette manière d'orchestrer une thématique est très intéressante, car en tant que lectrice, on arrive a ressentir chaque point de vue de chaque personnage.

Beaucoup de sujets sont évoquées dans ce livre, d'abord le racisme, qui est un élément très fort, et les revenants et la place qu'ils peuvent avoir dans la vie des vivants, ce thème m’intéresse particulièrement, et je suis toujours très curieuse de ce phénomène.

Il y a aussi des personnages forts comme Leona, qui délaisse complètement ses enfants, et le grand père qui raconte des histoires a Jojo son petit fils, et qui est aussi un protagoniste tres influent dans le déroulement de la trame, il as également une place très important dans la vie de Mickaela, vu que la propre Maman s'en est pratiquement pas occuper.

Et Mickael, le papa, qui reprends son rôle, qui as envie de faire bouger les choses, dans sa propre famille et surtout veut prendre sa place.

Et le dernier théme prédominant le cancer de la mère de Léona et la transmission de ses savoirs, j'ai beaucoup aimer cette partie du livre, qui parle des anciens, et ce qu'il peuvent nous donner, nous léguer.

Pour finir, j'ai vraiment adorer ce livre, qui vraiment un bijou, et je comprends aisément pourquoi il as reçu le prix du National Book Award, il est poignant sur beaucoup de points de vues et il mérite amplement ce prix et beaucoup d'autres a mon avis.