J'AI DU REVER TROP FORT de Michel BUSSI

22/12/2020

480 pages aux éditions La presse de la cité le 28 Février 2019 au prix de 21.90 Euros

A la place de 398 de ma pal depuis le 18 mars 2019 - Je l'ai choisis dans le cadre de deux challenge littéraire - D'abord le #calendrierdelaventlitterraire tirée au sort en 2019 pour être lu en avril 2020 et également pour le #defi2020 qui valide ma 29éme lecture pour l'item 50 "livre dont la couverture contient un instrument de musique" - Michel Bussi est un auteur que j'aime bien retrouver, j'aime comment ces histoires sont tournées.

Nathalie est hôtesse de l'air, mariée avec deux enfants, as une vie plutôt stable, mais lors de ce vol pour Montréal, beaucoup de coïncidences l'as poussent à se poser des questions sur son passé. Et si cette parenthèse revenait comme un boomerang dans son quotidien bien rangé.

J'aime beaucoup quand il y a deux temporalités dans un roman, ce qui est le cas dans celui-ci, et surtout un aller-retour, passé-présent, ce qui vraiment très pertinent pour la suite de l'histoire.

On a vraiment à faire à une très belle histoire d'amour, une femme, qui se retourne sur son passé basé sur une intrique vraiment bien ficelée.

A peu près, au milieu du roman, des lourdeurs sont apparues, mais les rebondissements et surtout la chronologie des événements, surtout dans le présent m'ont permis de m'attacher à cette histoire.

J'avoue que j'aime bien quand un personnage porte un prénom, c'est un petit plus que j'apprécie, mais les thèmes abordés m'ont aussi intéressé, d'abord le changement de cap, d'une femme qui vois sa vie bouleversée, et puis la musique est présente dans cet opus, et même si c'est juste un petit aspect du roman, ça a du charme, et cela mets encore plus du cachet au livre.

On ne va pas se mentir, c'est une histoire totalement romanesque, romantique, il n'y a pas de noir dans ce roman, mais parfois cela fait du bien dans mes lectures d'avoir un peu de fraicheur, d'innocence, et d'amour dans un roman.

Evidemment, je ne pourrais pas lire que cela, mais de temps à autre, j'aime bien, et puis dans ces temps de fêtes, l'atmosphère n'est pas au fait de lire quelque chose de tragique, malgré qu'il y ait une notion de gris, car même dans les très belles histoires d'amour et il y a toujours un moment ou cela se compliquent un peu.

C'est mon troisième livre de cet auteur, et pour l'instant il m'apporte des lectures qui me divertissent, alors est ce que ce roman m'as fait rêver ? Comme le propose son titre, non pas à ce point, mais il m'a emmené ailleurs dans les voyages de Nathalie et ces escales pleines de passion pour un moment et ce n'est déjà pas si mal, mais ça me conforte à continuer à lire cet auteur et le découvrir encore plus.