IL ETAIT DEUX FOIS DE Franck THILLIEZ

12/11/2020

528 pages des éditions Fleuve Noir le 4 Juin 2020 au prix de 22.90 Euros.

A la place 417 de ma pal depuis le 10 Octobre, j'ai acquéri, ce livre suite a notre lecture commune avec @ayane-passions et @lireimaginaire du Le Manuscrit inachevé, on souhaitait vraiment lire ensemble ce livre qui n'est pas vraiment une suite, mais qu'il renvois a la lecture de son précédent.

Gabriel Moscatto, enquêteur a la gendarmerie, est a la recherche de sa fille qui as disparu, il en fait une affaire personnel, il mets vraiment toute son énergie jusqu'à a en perdre la mémoire, il doit aller a la rencontre de son passé et également son but ultime : retrouver son enfant. 

Cet auteur a un thème de prédilection, la mémoire, c'est mon 4éme opus, et chaque il en parle sous de différentes formes, et bien que cela soit le même c'est toujours hyper intéressant.

Mais ce qui est au cœur de la trame est la disparation de son enfant, c'est un récit très complexe, des notions du Le manuscrit inachevé vont arriver dans un moment du livre, je me suis sentie vraiment en empathie avec Gabriel, cet homme qui as perdu sa mémoire, mais j'ai admiré son obstination pour vouloir absolument retrouver sa fille, bien que tout le monde à enterrer cette histoire, lui ne veut absolument pas abandonner.

Cet auteur aime aussi laisser des énigmes pour ses lecteurs et lectrices, il aime jouer avec nous, comme pour la fin du Le manuscrit inachevé.

Donc ces récits sont comme ça, ils sont entremêlés de faits, pour qu'on se perde et aussi extrêmement addictif.

C'est aussi une lecture difficile, ou on discerne le désarroi des parents qui ont eu un enfant qui ont disparu, l'espoir est toujours permis, mais ils ne savent pas, ils sont tout le temps dans l'attente, et je pense que c'est encore plus douloureux que si on apprend que le décès de son enfant.

J'ai beaucoup affectionné cette lecture, j'apprécie vraiment comment cet auteur construit ces intrigues, et nous emmène au bout de nous-mêmes, et aussi j'ai beaucoup ri, surtout au début, c'est la première fois que je remarque qu'il a un sens d'humour aigu, et moi j'adore rire dans mes lectures, surtout quand cela parle de quelque chose de très injuste, de cruel.

Ce que j'ai apprécié aussi c'est l'amitié qui renait entre ses deux gendarmes, et qui se déroule au fil des événements et qui évolue au cours de la trame, j'ai remarqué que cela était très beau et très passionnant aussi. Et surtout, cela donne de l'émotion à ce récit très noir. Et cela allège la tension.

Cette lecture me donne énormément envie de enfin commencer la saga de l'auteur, elle est longue, mais elle me tente énormément.