https://forms.sbc33.com/5b7cdc9211ce6256ffc04e8a/kWuGAML7Tq6z6H2MDY5WKw/y2g2xknJTqC6IDXndSZrTg/form.html

DREAMCATCHER de Stephen KING

28/04/2022

680 pages aux éditions Albin Michel le 1er Mars 2002 au prix de 25.25 Euros

A la place de 40 de ma pal depuis le 9 aout 2017 lu dans le cadre de la lecture commune du groupe #unkingparmoisensemble durant tout le mois d'avril. Toujours un plaisir de retrouver cet auteur, ce groupe me permet de découvrir les livres de cet écrivain que je n'ai pas encore lu.

Quatre amis se retrouvent annuellement pour une partie de chasse dans une forêt du Maine. Elle fut jadis leur terrain d'aventures, en compagnie de Duddits, l'enfant mongolien qu'ils avaient adopté comme un petit frère. Et le théâtre, aussi, d'événements qu'ils se sont efforcés d'oublier. Mais les mystères ressurgissent, sous la forme de présences étranges et menaçantes. 

J'avoue qu'avec le début j'ai eu beaucoup du mal : énormément de personnages, et puis le côté science-fiction m'as aussi un peu perdu

Mais après passer le premier tiers, j'ai réussi à m'attacher à cette bande d'amis qui essayent de se sortir de la situation assez catastrophique dans lequel ils se trouvent.

L'attachement que se porte ces quatre personnages sont au cœur du récit, l'amitié un thème très cher à l'auteur, cela m'a fait penser à CA, et même il y a une petite référence, cela trouvé cela vraiment sympathique.

Le côté Science-fiction est représentée par des fils qu'ils appellent le Dymus, une maladie que les extra-terrestres ont ramenée et qu'il ne faut surtout pas attraper, mais cela m'a pas du tout gêné, j'ai réussi à m'impliquer dans cette histoire.

J'ai aimé aussi le côté survivre absolument, et puis les divers courses poursuites, cela à donner du rythme a ce récit vraiment dense, il fait quand même 680 pages, bon évidemment il y a des longueurs, mais cela contraste totalement avec le reste.

Bon on a eu un mois pour le lire, mais je me suis organisée pour lire un jour sur deux, surtout que je l'ai commencé par au tout début du mois, je sortais d'une opération donc au début beaucoup du mal à lire.

Si je l'avais lu d'une traite, peut-être j'aurais eu un autre avis, mais de cette manière, j'ai vraiment apprécié cette lecture, avec le mélange des genres, le côté d'un autre monde imaginaire, et l'amitié qui lie ses adultes et également cet enfant atteint d'un handicap.

C'est mon 40eme livre de Stephen King que j'ai refermé et encore j'ai passé de belles heures de plaisir, parfois de peur et d'émotions, j'ai hâte de lire le suivant, cela sera la duologie Dôme pour Juillet et Aout.