https://forms.sbc33.com/5b7cdc9211ce6256ffc04e8a/kWuGAML7Tq6z6H2MDY5WKw/y2g2xknJTqC6IDXndSZrTg/form.html

DE L'OR ET DES LARMES de Isabelle VILLAIN

13/01/2022

256 pages aux éditions Taurnada le 13 Janvier au prix de 9.90 Euros

A la place 570 de ma pal depuis le 22 Décembre 2021 - Service presse de Taurnada - 4ème livre de l'autrice et suis assez fan de cette série sur l'équipe de Rebecca - Donc tellement ravie de pouvoir le lire avant sa sortie.

Jean Luc Provost, le très médiatique entraineur de gymnastique français meurt dans un accident de voiture. L'affaire considérée comme sensible et politique est confiée au groupe de Lost. Pourquoi vouloir assassiner un homme qui apprêtait a devenir héros national ? Rebecca et son équipe devra s'atteler à cette difficulté tâche, mais cela va l'emmener encore au plus profond d'elle-même. 

Quelle belle idée de parler de gymnastique et du milieu sportif, cela me rappelle quand je regardais assidument Nadia Comaneci et d'autres après elle, je trouve ce sport tellement beau et gracieux, très contente de pouvoir en savoir beaucoup plus sur ce milieu, j'ai l'impression d'aller voir derrière la caméra.

L'action se situe en 2024, et là encore, j'apprécie vraiment partir loin dans l'avenir, deux ans plus tard, cela fait du bien de lire un récit qui parle de ces jeux olympiques qui vont se passer à Paris.

C'est le troisième livre que je lis ou je retrouve Rebecca et l'équipe Lost, j'aime vraiment ce personnage et comment elle mène son groupe, elle est toujours très proche d'eux.

C'est une enquête avec de multiple rebondissements, il y a un moment, un passage difficile sur la violence que subissent ces gymnases, âmes sensibles s'abstenir, mais cela sert le récit, donc j'ai compris la nécessité de ces lignes.

C'est un sujet difficile et tabou, souvent cela a été mis sous le tapis, cela faisait tache pour le sport un des plus gracieux. J'ai trouvé cela bien de le traiter dans le cadre d'une investigation. Le suspense est là et cela se lit tellement bien, mais j'ai voulu prendre mon temps, car il y a des lectures on se sent tellement à l'aise qu'on n'a pas envie que cela se termine.

Le quotidien de ce groupe allège parfois la tension avec leurs petites histoires personnelles, j'ai ressenti cela toujours très sympathique.

Ce qui est plaisant également, évidemment c'est une fiction, mais c'est un livre tellement documenté que très vite j'ai compris que cela pourra être tellement réel que s'en est troublant, et c'est vraiment passionnant.

J'ai beaucoup aimé également cette fin et probablement ma première larme de l'année, tellement je me suis laissée embarquée avec ces gymnastes qui sacrifie leur jeunesse pour une médaille d'or, je les ai trouvées tellement admirable.