CHANTIER de Stephen KING

08/11/2020

349 pages aux éditions France Loisirs le 8 Novembre 1984 au prix de 19.90 Euros

A la place de 13 de ma pal depuis le 2 Juin 2017, dans le cadre du challenge #blacknovember, je l'ai choisis pour la première semaine pour la consigne "le titre ne contient qu'un mot" - C'est avec un réel plaisir, que je retrouve cet auteur, pour la 34éme fois, c'est vraiment mon auteur chouchou, et je me sens bien avec son écriture.

Barton DAWES travaille à la blanchisserie et vis avec sa femme Mary, un projet d'autoroute va détruire l'usine où il travaille, et il a une date pour quitter sa maison. Il se lance dans une guérilla contre ce chantier

C'est un compte à rebours que nous propose l'auteur jusqu'au jour ou Bart va se faire exproprier de sa maison, donc ce cadre ajoute beaucoup de suspens dans le récit.

C'est un livre ou il n'y a pas de temps mort, on se retrouve totalement dans la descente en enfer du personnage principal, seul contre tous, un peu le pot de terre contre le pot de fer.

Dans ce roman, on retrouve un thème cher à l'auteur, le deuil, puisque Bart et sa femme ont perdu leur fils, il est obsédé par sa perte et ce que c'est pour cela qui perds tous ses repères peut être ?

C'est un opus très noir, il n'y a pas de place à l'espoir, il nous fait ressentir comment un simple évènement de la vie courante, un nouveau chantier peut bouleverser une existence.

On s'attache très vite à ce personnage, qui essaye dans un premier temps de sauver les apparences, mais il se noient dans ses propres mensonges, dans ses démons

Donc il met en route sa revanche, sa révolte mais qui l'amène à sa propre déchéance.

ll comporte aucun fait de surnaturel ou de fantastique, c'est une histoire qui pourrait être réelle, des personnes qui se font expulser à cause d'une construction, que probablement beaucoup ont vécues.

Evidemment l'auteur accentue le trait avec un personnage assez torturée, qui tente d'avoir une petite vie simple et honnête, mais justement ce fait est un élément catalyseur pour le faire basculer.

Ce qu'il m'a beaucoup plus, c'est la diversité des personnages différents qui va rencontrer dans son périple, cela donne de l'action dans la trame.

J'ai beaucoup aimé mon 34éme livre de mon auteur chouchou, qui va réellement au cœur du thème, et il y va franchement, il y met aucune pincette, on est dans le noir, dans le fond de l'abime. Mais j'ai passé un excellement moment avec ce très beau livre.