https://forms.sbc33.com/5b7cdc9211ce6256ffc04e8a/kWuGAML7Tq6z6H2MDY5WKw/y2g2xknJTqC6IDXndSZrTg/form.html

CE QUE TU AS FAIT DE MOI de Karine GIEBEL

15/07/2022

552 pages aux éditions Belfond le 21 Novembre 2019 au prix de 20.90 Euros

A la place de 329 de ma pal depuis le 15 Janvier 2020 - Jonathan du compte #jonathanchristopher m'as proposée de lire ce titre que je voulais lire depuis très longtemps -

Cette nuit, c'est le patron des Stups, le commandant Richard Ménainville, qui doit confesser son addiction et répondre de ses actes dans une salle d'interrogatoire. Que s'est-il réellement passé entre lui et son lieutenant Laëtitia Graminsky ? Comment un coup de foudre a-t-il pu déclencher une telle tragédie ?

D'abord, j'ai adoré la construction, prendre deux personnages et leur faire expliquer leur histoire chacun à leur tour. On ressent le point de vue des deux protagonistes.

Comme ses autres romans, on se retrouve dans la tête de Richard et Laetitia, au plus profond de leur âme, et c'est cela qui est assez perturbant mais tellement addictif.

Oui, il y a une scène extrêmement violente, avec laquelle j'avoue, j'ai eu un peu du mal, mais on ne peut pas réduire un roman à une seule scène.

Ce qui est intéressant aussi, c'est que pendant toute ma lecture, on ne sait pas au fond ce qui est réellement arriver.

L'autrice se consacre d'abord sur les circonstances de ce qui va se passer et ce qui va en découler.

Et c'est en cela qui en fait une lecture captivante, le côté psychologique est omniprésent et c'est cela dont je raffole dans ces romans.

C'est juste une lutte de pouvoirs qui va s'installer et un engrenage où ils peuvent s'extraire, et en tant que lectrice, c'est vraiment bouleversant, oui, c'est une lecture qui m'a mis mal à l'aise, mais je ne suis pas restée indifférente à un tel récit.

Je comprends que pour certains que cela soit une lecture trop difficile, mais faut vraiment aller jusqu'au bout pour interpréter l'histoire dans sa globalité.

Encore une fois, cette autrice m'offre une lecture digne de ce nom, donc je continuerais à l'as lire.