BAZAAR de Stephen KING

26/12/2019

673 pages aux éditions France Loisirs le 10 Juin 1993 au prix de 24.75 Euros

A la place 81 de ma pal depuis le 24 Aout 2017 - Je l'ai choisis pour la lc de la page #ilesbiencelivre concernant une lecture traitant de l'horreur. 32eme livre de cet auteur mythique pour moi - C'est toujours un plaisir de retrouver son ecriture

Leland Gaunt vient s'installer dans la ville de Castle Rock et ouvre le bazar des rêves, un commerce ou on peut acquérir un objet tant convoité pour une somme modique, car on doit effectuer en plus une petite farce.

A force de gags, les habitants de cette petite ville tranquille, vont s'en prendre les uns contre les autres. Jusqu'a ou Leland Gaunt iras pour les manipuler ?

Le début de ce livre fut assez laborieux, mais concernant cet auteur, c'est tout à fait normal, le temps qu'il installe tout l'atmosphère ou je vais me plonger dans 673 pages, et aussi de développer ses innombrables personnages.

Après cette partie, tout s'orchestre, tout se mets en place, et on se sent totalement happée par les manigances de Leland Gaunt.

La particularité de ce roman, est le nombre de personnages et chacun a son histoire et son passé. Et tous ses protagonistes s'entremêlent dans les farces que demandent Leland.

Tout se complique quand ils commencent à s'en prendre les uns aux autres.

Cela en devient addictif, le suspense est présent, et haletant, et les pages se tournent très facilement.

Pour les livres de Stephen King, je mets toujours plus de temps à le lire, car ils sont complexes, beaucoup de détails, beaucoup de descriptions, mais quand en plus, il y a abondamment de personnages, je prends énormément de patience pour tout comprendre, pour tout ingurgiter, pour ne rien louper.

J'ai passé 9 jours avec ces protagonistes, dans cette ville qui reviens souvent dans ces romans, qu'à la fin, on n'a pas envie de les quitter, de les garder a vie dans notre mémoire.

Et encore une fois, j'ai été bluffée par le talent de cet auteur, ou le zeste d'horreur que comporte cette publication se mêle à l'histoire, et on ne peut qu'adorer cet ouvrage.

32eme livre de l'auteur, encore une excellente lecture, on se dit qu'une chose, vive le prochain.