50 jours avant mon suicide de Stace KRAMER

27/10/2019

590 pages aux éditions Macha publissing le 6 Janvier 2018 au prix de 23.90 Euros

A la place 11 de ma pal depuis le 18 Mai 2017, je l'ai choisis dans le cadre de la lc du groupe #ilestbiencelivre avec la consigne "Lire un livre qui comporte dans le titre un chiffre ou un nombre" - J'ai fait un moment que j'ai ce livre dans ma pal, c'est un avec plaisir que je lis, le suicide sous forme de journal m'intéresse particulièrement - Et puis lire un livre jeunesse me change de mes lectures habituelles.

Gloria 16 ans, as décider de mettre fin a ses jours dans 49 jours, elle tiens un journal pour mettre sur écrit son périple, ses aventures, ses doutes, et mettre en pratique son funeste projet ou renoncer.

J'ai beaucoup aimé d'abord le ton de son roman, malgré le sujet grave, l'auteur as choisis une écriture avec énormément d'humour, beaucoup de dérision.

Ce qui est intéressant c'est comment Gloria évolue pendant ses 49 jours, au début on découvre une adolescente qui as peur de tout, qui fait que suivre sa meilleure amie qui as ses entrées un peu partout, et au fil des pages, on la voit grandir, murir, pour assumer ses choix et ses décisions et se prendre réellement en charge.

Ce roman est jalonné de situations cocasses ou Gloria n'as vraiment pas de chance, c'est un peu Miss Lagaffe, elles les collectionnent, et franchement c'est hilarant, cela donne de la légèreté au récit, qui fait vraiment du bien, car certainement, il y a aussi des moments difficiles, des passages assez durs.

Ce que j'ai vraiment appréciée est aussi la construction du récit, ses aventures écrit dans un journal intime, il y a de ce côté ce qu'elle raconte, et ce qui se passe, je trouve que les deux narrations, donne deux points de vue, comme on ressent les choses quand on les écrit ? Et comment les situations se passent exactement ?

La fin est aussi très bien amenée, et c'est une belle conclusion.

Lire un livre jeunesse fait vraiment du bien, j'aime me plonger dans cette période insouciante qui est l'adolescente, surement tout le monde vis ce genre de période pas de la même façon que Gloria, mais malgré tout, on retrouve toujours des points communs.

Et l'avantage des publications jeunesse, même quand le sujet est quelque chose de sérieux, dramatique. Cela ne tombe jamais dans le morbide, cela reste léger, et c'est très agréable à lire, et on se prend très vite aux aventures extravagantes de Gloria.